Accueil > MLC², PPPPP > Martine de Pau

Martine de Pau

La visite du Prince Jean de France à Pau a suscité l’intérêt du Maire de la ville : « Le prince Jean de France milite pour une monarchie constitutionnelle en France. Pour ma part, je pense que le principe d’une municiparchie constitutionnelle à Pau serait une voie à explorer ». Tout comme le prince, celle qui est en train de faire refaire ses cartes de visite avec la mention « Comtesse Martine de Pau »  y voit en effet une solution pour rassembler les palois au-delà des clivages politiques et des échéances électorales devenues inutiles : « J’y suis j’y reste : pourquoi pas ? Le Pa Pe Pi Pau Pu a besoin de sérénité.« 

Le Duc François de Bordères, invité à réagir à ces propos, s’est emporté en fustigeant les graves dérives  claniques du pouvoir palois : « Je rappelle que j’ai écrit un livre sur Henri IV, ce qui me place comme le seul prétendant légitime au trône de Pau si celui-ci est instauré ! ». Le Baron Yves de Meillon, lui, ne s’emballe pas : « Le seul véritable Seigneur que Pau ait jamais connu s’appelait André Labarrère, et il m’avait adoubé : les palois sauront s’en souvenir le moment venu en chassant les vils usurpateurs ». Seule la Chevalière Josiane de Pau-Centre n’a fait aucun commentaire, se contentant de rappeler que la seule noblesse qui l’intéressait était celle du peuple, et qu’elle relisait la biographie de Ravaillac.

Catégories :MLC², PPPPP
  1. Marc
    21 mai 2011 à 11 h 47 min

    La destinée royale de Pau s’est récemment à nouveau affirmée avec l’entrée dans la Maison royale de Windsor de la jeune PiPPa. Par son nom, liant habilement les trois P, les Pyrénées et les Palois, la jeune soeur de la princesse Kate revendique fièrement l’octroi du titre de Princesse de Pau.

    Ce nouvel épisode de la rivalité franco-britannique sème évidemment la confusion dans notre bonne ville. Le Duc François de Bordères envisagerait de retourner une nouvelle fois sa redingotte en divorçant de sa présente épouse et en demandant sa main à Pippa. La Comtesse Martine en appelle au droit territorial et menace de se donner au Prince Jean pour sauver son domaine.

    La guerre n’est pas loin et chacun fourbit ses armes. Les média sont de la partie: La République des Pyrénées s’est rangée résolument, comme toujours, du côté du pouvoir en place, et donc de la Comtesse Martine. PiPPa, qui a remarqué la frivolité d’Alternatives-Paloises et ses similitudes avec Point de Vue Images du Monde (on se rappelle notamment les pleines pages sur la famille Bernadotte) voudrait bien l’utiliser comme cheval de bataille.

    Heureusement, Le Duc Suss Kane est retenu de l’autre coté de l’Atlantique. Ayant une autre interpétation du prénom de PiPPa, il aurait été tout près de s’envoler pour Pau dans un Hercule C-130 chargé des coffres de l’or de Fort Knox pour échanger la dette de la ville contre une gâterie princière.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :