Accueil > Béarnitude, PPPPP > Revendication

Revendication

Les associations et mouvements occitanistes ont réclamé la traduction en béarnais du nouveau slogan de la ville de Pau, « Pa Pe Pi Pau Pu » et son utilisation sur tous les supports officiels de la ville : « Nous avons le droit de goûter à l »insipidité de ce slogan dans notre langue ». Une équipe de linguiste chevronnés de l’Ostau Bearnes  a planché sur le sujet et soumettra ses propositions à la mairie. La traduction « Pa Pe Pi Pau Pu » semble toutefois bénéficier d’un certain consensus, « mais attention, avec l’accent béarnais », précise-t’on. L’Institut Béarnais et Gascon déclare n’être pas opposé à cette revendication, « à condition toutefois que la graphie traditionnelle soit employée, ce qui donnerait « Pâ Pé Pi Pau Pu »« .

Mme la Maire a fait savoir qu’elle ressentait une grosse fatigue.

Catégories :Béarnitude, PPPPP
  1. Marc
    12 avril 2011 à 19 h 34 min

    Fort du soutien de Bernard B., activiste communautariste bien connu sur Pau, les trois vice-présidents basques du Conseil Général, arguant du fait que Pau était la préfecture du département basco-béarnais et le siège du CG, ont exigé que le slogan de PAU soit également traduit en basque, ce qui donnerait: Pà Pè Pi Pau Pü (ou bien Pà Pè Pi Pau Pû, selon le canal historique basquois). Le service de la voirie a fait savoir qu’il n’y a avait place que pour deux langues sur les panneaux réglementaires. Suivant l’avis de Bernard B., le conclave basco-béarnais s’est réuni et a demandé que seules les langues basques et béarnaises figurent sur l’ensemble des panneaux de signalisation du département. L’affaire est maintenant discutée à la préfecture, en présence d’interprêtes dûment certifiés par l’ONU. La Maire a repris du paracétamol.

  2. PierU
    13 avril 2011 à 11 h 24 min

    Coup de théâtre : alors que les négociations semblaient sur le point d’aboutir, la délégation béarnaise a quitté la salle. En cause : le nom actuel de Pau en Français, qui est identique au nom béarnais : « Cela ne permet pas aux touristes de prendre conscience qu’ils arrivent dans une région à l’identité occitane ». La délégation béarnaise a demandé par conséquent le changement du nom officiel de la ville afin que « Pau » puisse être affiché en tant que nom béarnais uniquement, ce que le préfet à réfusé.

    La délégation basque a proposé un compromis : que l’on appose à côté de chaque inscription sur les panneaux sa transcription en alphabet phonétique international, ainsi le « Pau » béarnais ne serait plus confondu avec le « Pau » français.

    On attend la réponse de la délagation béarnaise.

    • Marc
      6 mai 2011 à 11 h 11 min

      Je ne comprends pas du tout ce foin sur les quotas à la FFF. Quand le directeur d’un journal internet local a réclamé des quotas ethniques pour les sièges de vice-présidents au Conseil général, cela n’a pas ému grand monde. Pourtant, les basques comme les béarnais sont susceptibles à tout moment de renoncer à la nationalité française pour créer leurs nations respectives. J’en veux pour preuve le fait que certains, sur le même site d’information, ont écrit qu’ils ne se sentaient pas français! Une seule explication à ce déséquilibre médiatique: Siéger au CG c’est beaucoup moins important que jouer au ballon!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :