Archive

Archive for the ‘Politique navranticienne’ Category

La transparence à Pau, enfin !

24 janvier 2013 Laisser un commentaire

umpCela avait été un des thèmes de campagne en 2008, porté par Alternatives Paloises : la transparence et les Nouvelles Pratiques Municipales. Deux des candidats majeurs, MLC² et Fanfoué, avaient même signé le pacte rédigé par A@P. Et puis… pas grand-chose. La routine s’est réinstallée, et la transparence a été oubliée en route.

Totalement ? Non ! Un parti a décidé de s’emparer à nouveau du sujet à bras-le-corps, et même de revendiquer une antériorité : l’UMP !

« Nous sommes indiscutablement le parti le plus transparent de Pau, et ce depuis longtemps ! Pas d’idée majeure, pas de projet global, et même parfois pas de candidat : qui dit mieux ? En 2008 nous nous étions trouvés fort dépourvus lorsque les élections étaient venues, et nous avions soutenu l’intérimaire Yves Uriéta de la Gauche Moderne pour faire plaisir à Nicolas. Pour 2014, nous hésitons entre plusieurs options de transparence avancée : un retraité transparent qui errait sans soutien et dont le projet majeur est de rassembler, ou deux jeunes candidats maison tout aussi transparents mais au sourire Colgate. Sérieusement question transparence cette année encore nous ne craindrons personne. »

Publicités

Bobard d’Or : Josy Poueyto entre en piste

23 janvier 2013 Laisser un commentaire

objectif-cantonales-pour-josy-poueyto_887429_800x600p

Bien décidée à ne pas laisser le champ libre à Guillaume Descorps, et bien qu’il reste encore plus d’un an avant la cérémonie d’attribution du prix, Josy Poueyto a décidé de se lancer dans la course au Bobard d’Or, et a frappé d’emblée un grand coup.

Dans un communiqué de presse, elle déclare au sujet de la nouvelle médiathèque André Labarrère : « Je me suis personnellement opposée, et ce dès le début, à la construction d’un bâtiment de telle ampleur dans un endroit aussi étriqué et confiné. »

Alors, Josy, tu as oublié que tu avais été première adjointe d’Yves Uriéta, maire de 2006 à 2008 ? Que c’est pendant cette période que l’implantation de la médiathèque sur ce site « étriqué et confiné » avait été décidée et votée, et que tu soutenais alors ce projet ? Que tu allais au devant des parents d’élèves de l’école Henri IV qui s’en inquiétaient en leur lançant (je cite) « Ne condamnez pas un projet que vous ne connaissez pas encore ! » ? Tout ça bien sûr avant de retourner subitement ta veste après avoir rejoint François Bayrou, puisque Fanfoué, la médiathèque il était contre.

Non tu n’as pas oublié, n’est-ce pas ? C’est important car pour participer au Bobard d’Or il faut avoir toutes ses facultés ! Un bobard énoncé sous l’emprise d’Alzheimer ne serait plus un vrai bobard…

Quoi qu’il en soit bonne chance, Josy ! C’est un beau bobard, et on est sûrs que tu peux faire encore mieux !

Cumul des mandats : François Bayrou en appelle à la solidarité

18 septembre 2012 1 commentaire

« La France Solidaire », tel était son dernier slogan de campagne. Notre Fanfoué reste fidèle à ses valeurs et reprend son bâton de pélerin face au creusement des inégalités qu’il observe tous les jours. « Prenons mon exemple: hier j’avais un statut social enviable, avec un mandat de député, et en quelques années j’ai tout perdu. Je suis aux minima politiques avec un simple mandat de conseiller municipal, mais qui est tout juste suffisant pour me permettre de continuer à exister, pas pour faire vivre une famille politique ».

Regard lucide sur lui-même, Fanfoué se veut le représentant de la France d’en bas, qui encaisse  les accidents de la vie. « Dans le même temps, les richesses électives -certains ont jusqu’à trois mandats, rendez-vous compte!-s’accumulent au sein d’une classe qui est complètement déconnectée des difficultés des hommes politiques sans mandat : je vous le dit, cela ne peut plus durer, nous allons au devant de troubles graves. »

Et ne se contentant pas de critiquer, il propose : « Il faut remettre en marche le modèle redistributif français: je propose que Martine Lignières Cassou me cède un mandat, afin de me permettre de vivre dignement. Le gouvernement veut pratiquer la relance: moi aussi ! »

La situation est sous contrôle

7 semaines après la catastrophe nucléaire ayant affecté Pau-Centre, l’exploitante de la centrale municipale annonce que les systèmes de refroidissement de Pascal Boniface ont été remis en service, que les fissures de l’enceinte de confinement de la majorité ont été colmatées avec du chewing-gum, et que la demi-vie des propos radioactifs s’étant échappés étant de quelques jours seulement, il n’y a plus aucun risque à lire la presse locale.

Avec les dents jusque dans les chiottes

Josy Poueyto a sobrement commenté sa victoire dans le canton de Pau-centre : « Comment je lui ai niqué sa race à Martine ! », avant d’ajouter : « Et ce n’est qu’un avertissement : si je la vois encore traîner dans mon quartier en 2014 elle va morfler. On a obtenu cette victoire avec les dents, et pour les municipales j’irai butt chercher les électeurs jusque dans les chiottes ».

« Mais attention, je fais de la politique pour les gens », précise-t’elle.

Catastrophe nucléaire à Pau-Centre

5 avril 2011 2 commentaires

Suite au tremblement de terre de force 50,41% sur l’échelle de Poueyto ayant affecté le canton de Pau-centre, l’enceinte de confinement de la majorité municipale s’est fissurée et des fuites de propos radioactifs ont été détectés dans la presse locale.

La gestionnaire de la centrale, Martine Lignières-cassou, assure pourtant que « la technologie de gestion municipale utilisée à Pau est la plus sûre du monde ». « Ce sont les écologistes qui ont provoqué le tremblement de terre pour sortir plus vite du nucléaire », ajoute-t’elle.

Les pompiers de Mourenx ont été sollicités pour colmater la fissure.